Logo Yannick Fichant  
 
Menu :
 
 

 
 
Photos
 
 
germain
Afficher l'album
Yan16
Afficher l'album
Yan05
Afficher l'album
Tous les albums
 
 
Citations :
 
  Le
théâtre ne peut jamais être
considéré comme un art
d'agrément... car ce qui
est en jeu, ce n'est pas
l'agrément de celui qui
l'exerce, mais bien
précisément le plaisir de ceux
qui en sont les spectateurs.



Sacha
Guitry


Citations...

 
 
Visiteurs :
 
 
En ce moment:
0 membre
1 visiteur
1 visite aujourd’hui

Record visites :
15/10/17 : 2005 visites
Record membres :
02/08/06 : 6 membres
Record simultané :
13/05/10 : 122 visiteurs
18/12/17 : 3 membres
 
 
membres on-line :
 
 
Aucun membre connecté
 
 
Nombre de visiteurs :
 
 
933 779 visiteurs
depuis le 05/05/2006
 
 
 
 
 

Index des articles > Billets d'humeur > Intermittent du spectacle ???

 
 
Intermittent du spectacle ???
 
 

Article posté par ΨYannick.
Paru le jeudi 8 juin 2006 à 14:10
Vu 127 fois.

Intermittent du spectacle ???



Bon, pour ceux qui ne savent pas encore ce qu'est un "intermittent du spectacle" je m'en vais essayer d'expliquer... et c'est pas simple ! smiley sg3agbangg3ag.gif

En tout premier lieu, il faut savoir que le régime d'intermittence du spectacle (ce n'est pas un "statut", c'est un "régime") dépend de l'Assurance Chômage, en fait, de l'Annexe 8 pour les techniciens du cinéma et du spectacle vivant, et de l'Annexe 10 pour les artistes du spectacle.
Donc INTERMITTENT = CHOMEUR... smiley sg3agbigeekg3ag.gif
Cela permet d'avoir un complément de salaire aux prestations (cachets) et donc de ne pas devoir "manger des cailloux" lorsque l'on est dans des périodes de creux.

Que doit-on faire pour prétendre à être intermittent ?
Vous avez certainement entendu parler des fameux 43 cachets à obtenir. C’est effectivement le cas, mais en fait, comme pour le régime d’assurance chômage général, ça se compte en nombre d’heure. Il faut travailler un certain nombre d’heures pour prétendre à une ouverture de droits : 507 heures. Et ce, dans un temps de 10 mois pour les techniciens (annexe smiley s8g29g.gif et 10,5 mois pour les artistes (annexe 10). Sachant qu’un cachet (je rappelle que c’est une prestation payée) correspond à 12H, sauf s’il y en a plus de 4 d’affilé, auquel cas, cela correspond à 8H… oui, je sais, c’est pas très simple… Les ASSEDICs elles même s’y perdent smiley sg23gstupidg23g.gif !

Vous me direz : « 43 jours de travail ! Ça va, c’est tranquille !!! »… Je vous rappellerai juste que ça correspond à 43 jours PAYES ! Et ça fait toute la différence ! Trouver du travail, ce n’est pas compliqué, mais obtenir un cachet pour sa prestation, ce n’est pas toujours évident ! Rares sont les structures qui ont les moyens de payer les répétitions, et payer un cachet par représentation n’est pas toujours évident… même si c’est, en théorie, la loi smiley sxpfff.gif !

Renouvellement, ou réexamen du dossier ?
Votre logique vous fait dire qu’au bout des 10 mois ou 10,5 mois de calcul des cachets on réétudie votre cas… noooon, ce serait trop simple ! smiley sg3agg28g.gif Lors de votre ouverture de droits, cela entraine 243 jours d’indemnisations (et je ne vais pas rentrer dans le calcul de ces dites indemnisations, je vous sens déjà perdus smiley sxsourir.gif ) et le réexamen de vos droits se fait à l’issu de ces jours d’indemnisation. Ces 243 jours d’indemnisation correspondent à 8 mois… sauf que chaque fois que vous avec obtenu un cachet, vous n’êtes pas indemnisés (avec éventuellement des jours de carence qui se rajoutent). Et donc la date de réexamen en est décalée d’autant ! Et à la fin de cette indemnisation, il faut remonter 10,5 mois en arrière pour voir si l’on a obtenu les 507 heures… et ainsi de suite… Comment ça c’est compliqué smiley sg3agbigeekg3ag.gif ! Meuh non : les ASSEDICs… bon, oui, d’accord, elles aussi ont du mal à piger le truc. En fait, pour être honnête, au moment d’un réexamen, ça dépend de la personne sur qui on tombe ! Un coup c’est bon, un coup ça ne passe pas… sur le même dossier hein ! Faut être persévérant en fait : faut le mériter d’être intermittent !

Conclusion :
Bon, pour ceux qui n’ont pas pu aller au bout des explications ci-dessus (voire qui n’ont rien compris… si si, c’est possible, et je les comprends smiley sg3agrolleyesg3ag.gif ), voici une simplification… enfin on va dire une schématisation :
- Un intermittent du spectacle est un chômeur (ça veut dire que ses revenus sont complétés par les ASSEDICs)
- Au moment du réexamen, faut être en permanence derrière les Assedics smiley sg3agg40g.gif
- Les 43 cachets ne correspondent pas au travail effectif (en gros, suis à 70 h par semaine… mais non comptabilisé)
- Pour avoir des chances de perdurer, il faut compter 4 ou 5 cachets par mois
- Et surtout, si vous voulez être connus, ou si vous voulez gagner de l’argent, ne cherchez pas ce métier ! smiley sg3ags.gif nif:
 
 
>>Masquer les commentaires [3]
 
 
 
Commentaire n°3/3
 
 
Remonter Posté le 15/06/2006 par ΨYannick

 
Ben smiley sg3agbofg3ag.gif c'est peut être pas pour rien non plus qu'on l'appelle "régime" ... faut avoir mangé du lion pour résister smiley sxsourir.gif
 
avatar

Il ne faut pas être amoureux du théâtre... il faut l\'adorer. Ce n\'est pas un métier, le théâtre, c\'est une passion ! - Sacha Guitry

 
 
Commentaire n°2/3
 
 
Remonter Posté le 10/06/2006 par +Iris

 
Oui, il est bien compliqué ce régime... smiley sg3agbofg3ag.gif j'allais instinctivement dire "statut" mais... j'ai bien lu !!!

Mais comment arrivez-vous à résister ??? Je suppose qu'il faut sacrément l'aimer, ce métier... smiley sg3agbravog3ag.gif
 
avatar

Regarde-toi : tu as en toi le Ciel et la Terre.
Hildegarde de Bingen

 
 
Commentaire n°1/3 :: liens intéressants
 
 
Remonter Posté le 09/06/2006 par ΨYannick

 
Voici des liens pour ceux qui veulent en savoir plus smiley sg3bgg29g.gif :
http://www.intermittent-spectacle.fr/
http://www.fnsac-cgt.com
 
avatar

Il ne faut pas être amoureux du théâtre... il faut l\'adorer. Ce n\'est pas un métier, le théâtre, c\'est une passion ! - Sacha Guitry